Une nouvelle vidéo ? Si vite ?! Avec un nouvel article, de surcroît ?

Eh oui, on essaye de ne pas perdre le rythme ! Et comme l’initiative a eu l’air de vous plaire la dernière fois (merci encore de toujours prendre le temps de me faire vos retours ♥), me voilà de retour avec un nouveau rambling autour de la dernière vidéo !

Mon endroit pour filmer

J’ai profité de cette vidéo pour immortaliser mon installation à Budapest. Comme ça je peux partager les références de mon matériel, pour ceux que ça intéresse !

Des sous-titres, svp !

On ne le répétera jamais assez : les sous-titres, c’est important. Pour les malentendants, pour les personnes qui ne parlent pas notre langue ou pour toute personne que ça aide à suivre.

YouTube a beaucoup amélioré son gestionnaire de sous-titres qui est maintenant très simple d’utilisation, donc plus d’excuse.

Ma technique pour ne pas perdre trop de temps : attendre que les sous-titres automatiques soient générés. A titre d’exemple, quand j’uploade le soir, ils sont là le lendemain matin au plus tard. Cela permet d’avoir une base déjà découpée et synchronisée qu’il ne reste plus qu’à corriger. Ça me prend entre 1,5 et 2 fois le temps que dure la vidéo, et qu’est-ce que 20 min dans ma vie vs l’accessibilité du contenu ?

Jusqu’à présent, je le faisais quelques jours après publication, mais j’ai décidé qu’à partir de maintenant je n’en publierai plus avant qu’ils ne soient prêts. Puisque je dois préparer tout ce qu’il y a autour (article, miniature, description, écran de fin…), ça ne change pas grand chose. Et je me récompense en partageant le lien en avant-première aux plus rapides sur twitter ;)

A minima, permettez à votre communauté d’y contribuer !

Tais-toi, perfectionnisme !

Une des choses sur laquelle je travaille le plus en ce moment, c’est de limiter mon perfectionnisme. Le montage principal (sélection et découpage des rushs) me prend relativement peu de temps, mais je peux ensuite faire plusieurs dizaines de passes pour arranger les coupures, le chevauchement des séquences, supprimer des respirations en trop, des mouvements parasites…

Des choses qui me sautent aux yeux et me dérangent mais qui sont finalement imperceptibles pour la plupart d’entre vous.

Donc j’apprends à lâcher prise, à m’arrêter dans un temps raisonnable, quitte à laisser des petites erreurs (c’est dur !). C’est un compromis pour dépiler petit à petit toutes les vidéos que j’aimerais faire !

J’aimerais bien vous partager une checklist des détails auxquels je fais attention dans mon montage et de mes astuces. Ça vous intéresse ?

Est-ce que ça m’aurait soulagé de corriger ça ? Certainement.
Est-ce que ça valait le coup de relancer 1h30 d’export ? Je ne suis pas sûre.

Des listes comme ça, on peut en écrire une par vidéo que l’on produit, et malheureusement, elle s’allongera au fur et à mesure que les mois passent : c’est bon signe, ça veut dire que vous progressez !

Couper, couper, couper

Je n’aime pas que mes vidéos soient longues. Je n’ai aucun problème à les voir chez les autres (par exemple je raffole des vidéos de Lemon June qui font entre 10 et 15 min), mais chez moi ça me dérange parce que j’ai l’impression que ce ne sont pas des minutes aussi denses, et aussi parce que j’avais ouvert à la base ma chaîne comme une alternative aux updates lectures duraient 30 à 40 min (une pratique qui heureusement semble avoir disparu !).

Alors je rabote pour arriver aux 12min symboliques (complètement subjectif : jusqu’à 12min30 ça passe, 12min31, c’est trop.), et quand une phrase casse le rythme et semble peu fluide : au revoir.

En gros : si tu supprimes un passage et que ça n’a aucune répercussion visible (propos, image, son) sur le reste de ton montage… Félicitations, tu as trouvé un passage dispensable ! Avec cette technique, j’ai réussi à faire passer cette vidéo de 17 à 12 min. Cela s’est fait au prix de digressions sur d’autres BDs des auteurs cités, principalement.

Prochain objectif : identifier ces longueurs pendant ma phase d’écriture, pour ne pas tourner des phrases que je finirai de toute façon par supprimer, et surtout diminuer mes introductions !

L’introduction qui ne vit pas le jour

En parlant de diminuer mes introductions, je comptais faire une scénette en plus. Mais en voyant qu’elle faisait déjà plus d’une minute, j’ai laissé tomber l’idée. Comme elle a le mérite de me faire rigoler, la voici pour vos beaux yeux, en exclusivité mondiale :

(images non contractuelles)

Je ne désespère pas de la recaser dans une future vidéo, mais en attendant au moins elle est là !

Et c’est la fin

Encore une fois, merci d’avoir lu ces élucubrations jusqu’au bout, j’espère que ça t’aura plus, que ça t’a diverti, que tu en auras tiré des choses. Petit rappel que cette rubrique est la vôtre : aidez-moi à la façonner en me disant ce que vous aimeriez y voir !

Et toi, c’est quoi ta technique pour être succinct ? Pour savoir quand t’arrêter ?

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sita

Sita

26 ans, rat de bibliothèques.
Je parle de livres et je connais le pokérap par coeur.

Je lis…

(Merci Goodreads ♥)

  • Book cover

    Dysfonctionnelle

    Axl Cendres

Youtube

Youtube

Contact