Mercredi, c’est BD !

Et préparez vos mirettes, parce qu’aujourd’hui, que ce soit au niveau du trait, de la composition ou des couleurs, on va en prendre plein les yeux !

Le mythe arthurien, vous connaissez ? Arthur Pendragon, fils du roi Uther Pendragon, sort Excalibur de la pierre, devient roi de Bretagne et crée l’union des chevaliers de la table ronde pour tenter de retrouver le Saint Graal… Plutôt un chic type.

Cette légende, on la connaît bien, elle a été reprise en long en large et en travers par Alexandre Astier, Disney, René Barjavel, Marion Zimmer Bradley… Pour n’en citer que quelques uns.

On pourrait donc croire que Morgane, écrite par Simon Kansara et magnifiquement illustrée par Stéphane Fert (j’ai décidé que je ne limiterai pas mon adulation dans cet article), n’est qu’un minuscule caillou dans l’océan de ce qui a déjà été écrit à propos de ces personnages mythiques.

Que nenni ! Morgane propose un nouveau regard sur un mythe très masculin (pour ça, voir également Le Cycle d’Avalon de Marion Zimmer Bradley, dans lequel je n’ai encore – malheureusement – jamais mis le nez) en mettant en scène une version renversée du mythe arthurien. Dans cette bd, c’est Morgane, la demi-soeur d’Arthur, qui est le personnage principal, et qu’on voit grandir comme future héritière du trône de Bretagne… Pour se le voir voler par un Arthur qui a plus l’air d’un vilain machiavélique que de la version chevaleresque à laquelle on est habitué•e•s.

Morgane raconte l’histoire d’une petite fille innocente mais puissante, teintée de magie et manipulée par Merlin toute sa vie, qui, lorsqu’on la prive du destin grandiose auquel elle était promise, devient la vengeresse fée Morgane pour rendre les coups et détruire son ancien maître qui l’a trahie, Arthur et ses chevaliers, les hommes… et le patriarcat ?

Go Morgane !

Simon Kansara nous offre une narration sans fioriture, qui revient sur les éléments importants de ce mythe que l’on connait tous en prenant des raccourcis sur ceux que l’on connaît par coeur afin de s’abstenir d’une lourdeur sur ce qui ne concerne pas son héroïne. En transformant Morgane en héroïne, il offre une rédemption à ce personnage jusqu’à présent si peu contrasté et casse l’idée de la belle et noble chevalerie pour faire tomber de leur piédestal ces personnages trop romancés.

Un petit bijou tant narratif que visuel, servi par le superbe trait de Stéphane Fert : on y sent une forte personnalité teintée d’une influence graphique japonaise, brillamment intégrée aux codes de la BD francobelge. Ses planches ont des airs d’illustration (normal : il est illustrateur) tant la composition des cases et l’identité chromatique de chaque planche est travaillée. Sa peinture a la gouache et ses textures renforcent cette impression, mais de « vraies » illustrations, il y en a aussi !

Prévoyez un renfort de force mentale pour ne pas arracher les pages de votre BD pour les afficher sur vos murs. Et si une fois la BD refermée, vous avez besoin d’un supplément de velours pour les yeux, rendez-vous sur son blog !

Expérience de lecture : 21/20, je recommande ! Et surtout, je guette avec impatience les prochains travaux de ces auteurs, et le rendez-vous est déjà pris avec Stéphane Fert, qui publiera le 17 mai « Quand le cirque est venu », scénarisé par Wilfrid Lupano ! Quant à Simon Kansara, on peut le retrouver en copilote de la série « Chronosquad » dont le 3ème tome sort lui aussi en mai.

A vos librairies !

 

Privée de son destin de reine, la demi-soeur du roi Arthur devient la sulfureuse fée Morgane et se dresse contre la tyrannie de la Table ronde et les manipulations de Merlin le fou. Écoeurée par le magicien qui joue avec sa vie depuis sa plus tendre enfance, Morgane laisse libre cours à sa colère et assouvit sa soif de pouvoir envers et contre tous : son ancien maître, les hommes, leur nouveau dieu unique et lordre établi.

138 pagesDelcourt
(l’acheter sur la FNAC)
Je participe au rendez-vous « La BD de la semaine ». Vous pouvez retrouver d’autres chroniques de bandes dessinées sur le blog de Moka !

18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sita

Sita

26 ans, rat de bibliothèques.
Je parle de livres et je connais le pokérap par coeur.

Je lis…

(Merci Goodreads ♥)

  • Book cover

    La Belle Sauvage (The Book of Dust, #1)

    Philip Pullman

Youtube

Youtube

Contact