Long time no see, comme disent les jeunes, hein ? Pour réveiller doucement ce blog, j’ai eu envie de parler succinctement des choses qui m’ont plu au mois de janvier dernier. Succinctement, ça reste à débattre, c’est finalement un article bien plus long que prévu qui vous attend !

Au programme : de quoi netflix & chill, de quoi jouer, de l’art et à boire, et surtout beaucoup de livres pour commencer l’année en beauté après un 2016 un peu « meh » niveau lecture !

 

( 1 ) La nouvelle adaptation d’A Series of Unfortunate Events par Netflix

A Series of Unfortunate Events est l’une de mes sagas d’enfance chouchou. Cela faisait donc des mois que j’étais extatique à l’idée d’enfin me plonger dans cette nouvelle adaptation, les teasers frôlant la perfection pure. J’ai eu beaucoup de mal à me défaire du premier film (que j’aime immensément tant pour son travail de condensation, de respect du ton, sa bande original ou encore sa superbe photographie).

Les premiers épisodes de cette nouvelle adaptation m’ont paru un peu longs et je n’ai pas été tout de suite convaincue par le jeu de Neil Patrick Harris. Mais arrivée à la seconde histoire, j’ai tout englouti d’une traite : j’ai retrouvé la malice du ton mi-noir mi-ridicule, des plans d’un symétrisme délectable, et la composante meta inhérente à la série est très bien intégré à ce nouveau medium. La narration de Lemony Snicket est excellente, il y a des tonnes de références plus ou moins subtiles aux mystères à venir, et cerise sur le gâteau : le casting est très divers en plus d’incarner parfaitement chaque rôle !

Il ne me reste plus qu’à me languir en attendant les prochains vendredis 13…

( 2 ) Corps Sonores • Julie Maroh

J’avais loupé Skandalon (qu’il faudrait d’ailleurs que je rattrape), mais je me suis jetée sur la nouvelle BD de Julie Maroh dès sa sortie. C’est une auteur dont j’ai finalement lu peu de BDs : seulement Le Bleu est une couleur chaude, le micro recueil City & Gender et maintenant Corps Sonores, mais cela me suffit pour constater que j’aime énormément l’état d’esprit de son oeuvre.

Au programme dans Corps Sonores : des tranches de vie d’amours à Montréal, comme un Love Actually en bien plus divers. Les personnages se distinguent tous par leurs situations, morphologies, ethnies et orientations sexuelles très différentes. On a droit à des amours monogames comme des polyamours, des rencontres comme des ruptures, il y a des personnes trans, cis, valides ou en situations de handicap. Le tout servi par un trait qui sait capturer la beauté particulière de chacun de ses personnages.

Les histoires sont d’un banalisme qui peut ennuyer, j’ai personnellement été ravie de voir représentés des amours loin des clichés irréalistes habituels. Bordel que ça fait du bien !

( 3 ) Morgane • Stéphane Fert et Simon Kansara

Je bavais devant cette BD en librairie depuis des mois et j’ai enfin pu y mettre le nez grâce à mon amie Morganatique ! Morgane est une version renversée du mythe arthurien qui met en lumière le personnage de Morgane (surprise) en mettant l’accent sur les injustices qu’elle subit et qui l’amènent à rendre les coups.

C’est surtout une BD au graphisme à se pâmer, les associations de couleurs contrastées sont du velours pour les yeux, et les codes graphiques japonais brillamment intégrés à de la BD francobelge. Bref, du tout bon, j’espère vous en reparler plus en détails prochainement !

( 4 ) Overcooked

Je joue peu aux jeux vidéos, mais les jeux de gestion de cuisine ont toujours été mon pêché mignon (Diner Dash, si tu m’entends…). Alors quand mes amis m’ont embarqué dans Overcooked, j’ai eu l’impression de découvrir le sain Graal : Overcooked est un jeu de gestion de cuisine où il faut produire des plats le plus vite possible… Mais en coopération !

Les niveaux proposent des difficultés satisfaisantes et originales, comme cuisiner dans le noir ou dans une cuisine qui se divise, avec des tapis roulants, de la lave ou encore des rats voleurs ! Le graphisme absolument adorable a fini de me conquérir : on peut jouer des cuisiniers humains, mais aussi chats, ratons laveurs en fauteuil roulant (j’attends impatiemment de débloquer le dinosaure).

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’y jouer à 4 joueurs, mais à 3 personnes le challenge de coordination est déjà plus amusant qu’à 2, et le chaos arrive vite ! Overcooked se joue également seul en contrôlant deux personnages, ce qui constitue un micro challenge mental, mais qui lasse assez rapidement.

( 5 ) Nous allons tous très bien, merci • Daryl Gregory

Nous allons tous très bien, merci est une novella fantasticohorrifique qui dose parfaitement le surnaturel. On découvre des personnages au travers de leur thérapie de groupe, chacun ayant réchappé à des événements extrêmement traumatisants et semblant voir des choses au delà du réel… Surnaturel ou folie ? Je vous laisse découvrir par vous-même ! Il s’agit là d’un excellent traitement de « l’après histoire« , et surtout la démonstration d’une grande maîtrise de caractérisation des personnages. Je me suis pour ma part plongée dans ce texte avec délectation et ai été tenue en haleine du début à la fin.

Le roman se termine sur une interview de l’auteur à propos de ses thèmes de prédilection et démarches d’écriture qui m’a donné envie de continuer à lire son travail !

( 6 ) Le Port des Marins Perdus • Teresa Radice et Stefano Turconi

Lecture de janvier du club de lecture de la librairie La Dimension Fantastique, j’ai ouvert cette bande dessinée sans vraiment me rappeler de son résumé et c’est donc la tête vide de préjugés que j’ai débuté cette histoire. Et que dire ? J’ai eu un énorme coup de coeur pour la sensibilité de cette bande dessinée.

Elle est entièrement en noir et blanc, et j’ai aimé l’authenticité, la spontanéité et l’expressivité de son trait tout en crayonné. La poésie est au centre de l’oeuvre puisque ses personnages en lisent, mais la scénariste n’a pas a rougir de ses propres écrits.

Le Port des Marins Perdus est une véritable aventure humaine peuplée de personnages sensibles et fragiles. Tellement d’amour se dégage de ses pages que je n’ai pas été surprise de découvrir à la fin que ses deux auteurs sont un couple créatif. Une BD que j’ai envie de mettre entre les mains de tout le monde !

( 7 ) La bière ‘Le Chien qui Fume’ de Paname Brewing Company

J’aime la bière (voilà, c’est dit). En janvier, intriguée par la catégorisation « märzen fumée », j’ai goûté Le Chien qui Fume et je suis tombée sous le charme de cette bière fumée qui a un goût complètement inédit !

Paname Brewing Company est par ailleurs un bar de bières artisanales que j’aime beaucoup fréquenter. En bordure du canal Saint Martin, leur terrasse est très agréable l’été, et en hiver, leur intérieur boisé et leurs gros fûts de maturation a beaucoup de charme. Leur bière artisanale est très excellente, et ils servent des sandwichs/burgers/pizzas de très bonne qualité à prix doux pour Paris. N’hésitez pas à demander aux serveurs de vous faire goûter les bières dans des micros pots de confiture !

( 8 ) Le challenge ‘Franuary’ de Frannerd

Frannerd est une illustratrice que j’aime énormément suivre sur youtube. Sa motivation, sa créativité et sa bonne humeur sont extrêmement communicatifs, elle dépense beaucoup d’énergie pour aider son audience et est d’une humilité incroyable. Tout simplement une belle personne.

En janvier, elle s’est donné le défi de dessiner un animal par jour pour améliorer un aspect qui manquait à son travail, et c’était un petit bonbon quotidien que de découvrir son illustration chaque soir. Sa liste de thème était publiée d’avance et de nombreux illustrateurs se sont joints au challenge (cf le hashtag instagram).

Je vous laisse admirer les 31 illustrations sur son instagram. Pour ma part, mes préférées sont la réunion de loutres, le tigre maître nageur, le requin buveur de thé, la girafe qui fait du vélo et l’ours au café (dur dur de faire une sélection !)

Et vous, qu’est-ce qui vous a marqué en ce début d’année ?

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sita

Sita

26 ans, rat de bibliothèques.
Je parle de livres et je connais le pokérap par coeur.

Je lis…

(Merci Goodreads ♥)

  • Book cover

    あるいとう 4 (Aruito #4)

    Nagamu Nanaji

Youtube

Youtube

Contact