Petit à petit, l’oiseau fait son nid Sita diminue son retard : revoilà déjà un nouvel article « Chouettes Choses » pour tenter de rattraper le mois de latence introduit en début d’année !

C’est donc parti pour quelques instants de positivité : de la bande dessinée, des vidéos, des jeux et un voyage, je vous parle des chouettes choses qui ont marqué mon mois d’Avril !

Chouettes Choses Avril 2017 : Illustration de Saga volume 7, Mars Horizon et La Maison dans Laquelle

(1) Saga vol. 7 • Brian K. Vaughan & Fiona Staples

La parution d’un nouveau volume de ma saga de comics préférée est toujours un heureux événement !

Saga est une série de space opéra qui suit la fuite d’un couple inter-espèce au coeur d’une guerre divisant l’univers entier entre leurs deux peuples. Autour de ces deux-là et de leur fille gravitent quantité de personnages (qui leur veulent majoritairement du mal), et la série s’étoffe de chapitre en chapitre au gré de nouvelles rencontres et d’aventures parallèles de ce microcosme. Les personnages mûrissent et évoluent au fil des chapitres, et avec eux, notre attachement.

Ce sont clairement eux qui font la série, d’autant que Brian K. Vaughan a un véritable talent pour les cerner. Saga est un bijou de diversité de caractères, de croyance, d’espèces, de genre et d’orientation sexuelle. Leur apparence n’est pas non plus en reste grâce au trait et aux superbes couleurs de Fiona Staples.

Ce septième volume est certes moins rocambolesque que ses prédécesseurs, mais pas moins riche en émotions, Brian K. Vaughan ne nous épargne jamais ! Les événements de ce nouvel épisode ont laissé mon coeur en miette et je n’attends qu’une chose : le huitième volume !

(2) Mars Horizon • Florence Porcel

Premier né d’Octopus la nouvelle collection de vulgarisation des éditions Delcourt, Mars Horizon nous emmène… sur Mars. Mission réussie pour l’instruction, puisque sous ses airs de fiction, Mars Horizon nous expose avec beaucoup de pédagogie les principaux enjeux de la colonisation de Mars et les problématiques qu’on pourrait rencontrer sur place.

J’ai surtout vu dans cette BD une véritable déclaration d’amour à Mars et aux belles actions humaines. L’enthousiasme et l’émerveillement de Florence Porcel pour la planète rouge sont communicatifs, aidés par ce personnage principal dans lequel il n’y a pas besoin de beaucoup d’imagination pour y détecter l’alter ego de l’autrice. Il se dégage des pages de Mars Horizon une vision fantasmée des possibilités humaines qui laisse songeur·se et ému·e longtemps après avoir refermé la dernière page. Une très belle découverte !

(3) La Maison Dans Laquelle • Maria Petrosyan

Un seul mot : envoûtant. Ok un deuxième : mystérieux.

Difficile de vous parler de ce petit bijou, La Maison Dans Laquelle ne se raconte pas : elle se vit ! Il faut savoir trouver le moment pour s’y plonger lorsqu’on y sera le plus réceptif·ve (j’avais abandonné l’été dernier après une tentative infructueuse). L’autrice joue avec le réalisme magique, on ne comprend pas tout, mais ses personnages hauts en couleur et la mythologie de la Maison nous bercent et nous habitent durant ces quasi mille pages… A moins que ce soit nous qui l’habitions ?

On pourrait retrouver La Maison Dans Laquelle sous la définition de « livre univers » en ouvrant un dictionnaire, et après un mois passé en compagnie de ses personnages, j’ai ressenti leur angoisse de quitter la Maison et de retrouver l’Extérieur en fermant la dernière page… Superbe !

~

Chouettes Choses Avril 2017 : Illustration d'Edward et Alphonse Elric de FullMetal Alchemist

(4) FullMetal Alchemist Brotherhood

FullMetal Alchemist et moi, grosse histoire d’amour ! (dont je vous reparle bientôt, teasing teasing)

Si vous engloutir 27 tomes de manga n’est pas votre tasse de thé, je ne peux que vous encourager à vous attaquer aux 64 épisodes de FullMetal Achemist: Brotherhood, d’autant qu’ils sont désormais sur Netfli ! Il existe une autre adaptation, plus vieille, dont la ligne directrice diverge des mangas – et que je vous recommande également.

FullMetal Alchemist raconte l’histoire de deux frères alchimistes qui partent en quête de la pierre philosophale pour retrouver leurs corps perdus suite à une expérience désastreuse. C’est un shonen qui se distingue de ses confrères par sa ligne directrice forte et directe (quand certains titres se perdent dans des arcs additionnels commandés selon la popularité de la série) et la gravité des thèmes abordés : religion, guerre, génocide, responsabilité de l’armée seront de la partie, mais toujours avec une touche d’humour salvatrice, et des personnages attachants aux caractères divers et bien esquissés !

L’animation, bien que correcte, reste cependant beaucoup trop statique à mon goût. Le rythme m’a parfois posé problème et m’a beaucoup déconcertée. Si je me suis beaucoup attachée à la prestation de ses doubleur·euse·s  (Romi Paku ♥), certaines scènes manquent parfois d’intensité et font pâle figure à côté de ce que m’a fait ressentir le manga. On perd également les multiples scénettes et dessins humoristiques intégrées dans l’édition papier qui font presque autant partie de l’identité de la série que l’histoire en elle-même.

C’est tout de même un anime que je recommande de bon coeur et que je prends plaisir à regarder, mais pour une fois, je n’ai pas honte de le dire : je préfère le livre ;)

~

Chouettes Choses Avril 2017 : Affiche d'Elles prennent la parole et illustration de PikoBooks et Lemon June

(5) Elles prennent la parole • Les Internettes

Les Internettes est un collectif qui promeut le travail des vidéastes au féminin pour lutter contre ce terrible constat : quand on demande de citer des chaînes YouTube tenues par des femmes… On fait souvent choux blanc. Si vous ne connaissez pas, il est grand temps de vous abonner à leurs réseaux sociaux ! Deux fois par jour, elles partagent une vidéo d’une chaîne YouTube tenue par une femme, toutes thématiques confondues. De quoi faire de riches découvertes !

Mi-avril, elles ont mis en ligne un documentaire de 53min, Elles Prennent la Parole,  dans lequel une quinzaine de vidéastes parlent de leur motivation, de leur ressenti sur cette plateforme où les femmes influentes sont minoritaires, des obstacles auxquelles elles peuvent faire face… Et surtout leurs doutes, leur sentiment de légitimité pour le moins vacillant ou le sexisme qui est parfois leur quotidien.

Quand on sort de ces 53 min, on n’a qu’une envie : prendre sa caméra et créer !

(6) Booktube et la lecture de divertissement

Deux jolies réflexions sur la lecture divertissante chez les copines de Booktube ce mois-ci, et qui me permettent au passage de vous recommander deux chaînes que je suis assidûment !

Chez PikoBooks (dont la réflexion et la bienveillance ne cessent de m’impressionner, allez la découvrir ♥) d’abord, avec une mise en parallèle du lecteur passif et du lecteur actif pour expliquer comment notre état d’esprit et le contexte de lecture influencent notre appréciation.

En réponse, Lemon June nous propose une réflexion à propos du mépris qu’on associe parfois à la lecture dite de divertissement, des ingrédients qui permettent ledit divertissement et des motivations qui nous animent lorsqu’on lit.

~

Chouettes Choses Avril 2017 : Illustration de Carcassonne et Lumosity

(7) Carcassone

Petite découverte jeux de société : Carcassone est un jeu de plateau stratégique où les joueurs doivent poser des tuiles pour construire des villes, routes et monastères pour marquer le plus de points possibles. Les règles sont extrêmement simples, la rejouabilité est bonne, plusieurs extensions et stratégies sont possibles pour pimenter les parties… Le jeu de société parfait pour un équilibre jeu / papotage !

Et surtout : on peut y jouer à deux sans problème (rare !), et les possibilités sont nombreuses pour emmerder son voisin. Je ne m’en lasse pas !

(8) Lumosity

C’est le moment de vous avouer que j’ai un gros faible pour les mini-jeux cognitifs (Professeur Kawashima, merci). Grosse joie donc en découvrant Lumosity ! Il s’agit d’une application qui vous propose chaque jour 3 mini-jeux parmi les 26 disponibles faisant travailler la rapidité, la mémoire, l’attention partagée…

L’esthétique de l’application est très soignée, et la difficulté des jeux extrêmement bien étudiée pour être à la fois un challenge et s’adoucir en cas d’erreur. Je suis tombée follement accro aux jeux d’attention partagée comme Café Serré ou A toute Vapeur, les trouver dans mes jeux du jour est une explosion de joie (et d’horreur à l’idée des heures que je vais passer dessus). D’ailleurs j’en profite pour passer annonce : si vous avez un bon jeu d’aiguillage de trains ou assimilé et que vous avez envie de détruire ma productivité, je prends !

On peut également payer pour débloquer tous les mini-jeux et avoir des statistiques plus poussées, mais je trouve le programme premium beaucoup trop onéreux, et l’intérêt de l’entraînement devient à mon sens limité à partir du moment où l’application vous laisser choisir vos jeux.

~

Chouettes Choses Avril 2017 : Itinéraire de mon voyage en Autriche

(9) Autriche

Le mois d’avril s’est terminé en beauté pour moi puisque je suis partie une semaine sur les routes de l’Autriche alpine ! Un voyage qui n’était malheureusement placé sous les meilleures auspices niveau beau temps, puisqu’il a beaucoup plu, mais qui m’en a mis pleins les yeux ! Lacs, montagnes, forêts, grandes villes, beaucoup de diversité en peu de kilomètres, et surtout peu de touristes puisque c’était encore la basse saison. Pour l’itinéraire, je me suis beaucoup inspirée de cet article, et j’ai particulièrement aimé découvrir Hallstatt et l’abbaye d’Admont (dont je vous parlerai un de ces jours dans le cadre d’une jolie librairie j’espère (teasing bis))

Et de votre côté, quoi de chouette ces temps-ci ?

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sita

Sita

26 ans, rat de bibliothèques.
Je parle de livres et je connais le pokérap par coeur.

Je lis…

(Merci Goodreads ♥)

  • Book cover

    Chanson douce

    Leïla Slimani

Youtube

Youtube

Contact