151

Forbidden Planet est un magasin spécialisé dans la fantasy, la science-fiction et l’horreur (ou ce genre de la littérature et de cinéma qu’on nomme barbariquement pour simplifier SFFF : Science Fiction/Fantasy/Fantastique). A l’origine une petite échoppe dans Denmark Street, le magasin s’est agrandi de déménagement en déménagement avant d’atterrir dans Shaftsbury Avenue en 2003. Désormais une chaîne, vous pouvez les trouver au travers du Royaume-Uni – j’ai également eu l’occasion d’y mettre les pieds à Birmingham -, en Irlande et aux Etats-Unis, ou passer par leur site internet si vous n’avez pas l’occasion de vous y déplacer et que seuls leurs (nombreux) goodies vous intéressent.

L’enseigne londonienne est en plein coeur de la rive nord de la Tamise, à deux pas de Soho et de Leicester Square. C’est donc la parenthèse parfaite en sortant d’un bon brunch au Breakfast Club,  avant d’attraper une toile au Prince Charles Cinema… ou d’entamer un second round littéraire à Foyles ou à Gosh! – deux librairies que j’aimerais ajouter à ma collection d’articles, mais je n’ai pas de photos de celles-ci… Meilleure excuse pour repartir à Londres, on est d’accord ?

forbiddenplanet1

forbiddenplanet2

forbiddenplanet3

Au rez-de-chaussée, vous risquez de vous demander si vous êtes à la bonne enseigne : on avait dit librairie, pas orgie de figurines Pop ! C’est là que réside toute la beauté de Forbidden Planet : 45 min d’exploration, un passage en caisse, et on repart avec De Bons Présages, un mug Dexter’s Laboratory, le dernier volume de Saga et une figurine de Ice King. L’argument en béton pour convaincre votre comparse de voyage qui ne voit pas l’intérêt de venir si loin pour repartir avec des BDs qu’on pourrait trouver chez soi.

Mais c’est au sous-sol que les choses sérieuses commencent : on descend les marches pour atterrir devant un espace nouveautés/recommandations bande dessinée à faire papillonner les estomacs des amateurs de bulles et constater que la surface double de volume telle le TARDIS pour offrir des dizaines de rayonnages de livres. Au programme : littérature de l’imaginaire jeunesse et adulte, comics, bande dessinée indépendante, mangas… Pensez à un titre, il est peu probable que vous ne le trouviez pas (sauf si vous portiez mes baskets en septembre 2015, à la recherche du second tome de Miss Marvel, mais c’est une autre histoire)

forbiddenplanet4

forbiddenplanet5

forbiddenplanet6

Ce qui fait de mes passages à Forbidden Planet un de mes rituels préférés lorsque je vais à Londres, c’est que je prends chaque fois le temps de m’offrir un livre qui m’est totalement inconnu : auteur, résumé, couverture… Ma seule règle est que je ne dois l’avoir jamais croisé sur internet ou en avoir entendu un vague avis. Qu’on fasse de très bonnes découvertes comme Ready Player One ou qu’on abandonne au bout d’une centaine de pages Deadfall Hotel, dans les deux cas, on garde cette satisfaction d’avoir choisi un livre sans aucune influence extérieure !
Un exercice que je ne prends presque plus le temps de faire en France où la plupart des titres dans les genres qui me plaisent en librairie me sont familiers pour les avoir croisés sur les blogs, instagram ou youtube, et qui est donc beaucoup plus simple dans un pays anglophone !

forbiddenplanet8

forbiddenplanet9

Plus généralement, prendre le temps de me perdre dans les rayonnages d’une librairie à l’étranger me semble important pour avoir une expérience différente de la ville dans laquelle je mets les pieds. Entourée de locaux tout aussi occupés que moi à examiner les têtes de gondoles, demander des informations aux vendeurs et choisir leur prochaine lecture, j’ai l’impression d’oublier d’être une touriste et de véritablement faire partie de la ville pendant une précieuse heure.
Ça peut sembler d’autant plus étonnant de constamment revenir dans les mêmes lieux – pourquoi ne pas choisir de découvrir chaque fois une nouvelle librairie à Londres ? (ne vous inquiétez pas, cela fait également partie du programme !) – mais revenir et remarquer les changements d’agencement et de collections renforce cette douce sensation d’avoir vécu dans cette ville le temps de quelques jours, et de ne pas avoir seulement fait la course aux monuments.

forbiddenplanet10

Et vous, quels sont vos lieux d’errance littéraires préférés, à Londres et ailleurs ?
Vous pratiquez le tourisme de librairie ? Ou cela vous semble incongru de « perdre » un temps précieux sur votre séjour pour flâner sans pour autant acheter le moindre livre (même si on ne va pas se mentir, 95% du temps, je sors les bras chargés de trésors) ?

forbiddenplanet7

Forbidden Planet • 179 Shaftsbury Avenue London WC2H 8JR
Ouvert tous les jours • www.forbiddenplanet.com

Où est-ce qu'on part la prochaine fois ?

View Results

Loading ... Loading ...
Forbidden Planet • Jolies Librairies #1
Taggé sur :                    

5 thoughts on “Forbidden Planet • Jolies Librairies #1

  • 01/06/2016 à 19:46
    Permalink

    Merci pour ces photos :) Je pratique moi aussi le tourisme de librairie, c’est toujours une précieuse activité.

    Répondre
  • 08/06/2016 à 20:04
    Permalink

    J’avoue, je suis comme toi, j’adore flâner dans les librairies, même dans celles de pays où je ne comprends pas la langue ^^ Je ne peux pas m’en empêcher, les livres m’appellent :D

    Répondre
  • 09/06/2016 à 22:26
    Permalink

    Dès que je vois une librairie (en France ou à l’étranger) de toute façon, j’ai envie d’y entrer ^^ C’est le bonheur de farfouiller dans les rayonnages, de se laisser guider au feeling pour piocher un titre inconnu (je fais comme toi quand je vais en vacances, je choisis chaque année un livre dont je ne connaissais rien. Et ce sont parfois de très belles découvertes !). Chouette article, ravie que tu sois de retour sur cette espace :)

    Répondre
  • 19/07/2016 à 11:18
    Permalink

    Ah Forbidden Planet ! C’est vrai que la taille du sous sol m’avait vraiment impressionnée ! J’ai perdu la notion de temps dans ce magasin à feuilleter tous ces ouvrages, le coeur serré sachant que je ne pourrais pas tous les adopter :(
    Super article sinon !

    Répondre
  • 17/08/2016 à 16:58
    Permalink

    hello ! je lis ce billet un peu tard, mais je reconnais avec plaisir ce lieu de perdition où mon compagnon m’a emmenée lors de notre dernier séjour à Londres (on séjournait dans un hôtel tout près). allez, je te lance une idée de folle découverte de librairie-concept: le cook & book à Bruxelles, connais-tu?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.